limpa-style.ru

À la maison obama rides a donkey dash agar agar minceur youtube L'administration

Regime pates le midi facebook

De la gourmandise pure pour prendre conscience que changer ses mauvaises habitudes alimentaires, c'est possible et tout bénéf. Pas sûr que ce soit une bonne idée en cette période printanière de régime ? Martine Fallon, c'est la « reine » de la cuisine énergétique.» Sur le terrain, la répression est sévère, certaines manifestations dégénèrent.Dernier en date : des blogueurs d’un collectif appelé Zone 9 et trois journalistes.Les étudiants, les lycéens et les paysans oromos manifestaient contre un pouvoir central accusé, pêle-mêle, de corruption, de mauvaise gouvernance, du vol de leurs terrains et de la marginalisation de leur culture.A l’époque, la région oromo, la plus vaste du pays et terre du tiers des 95 millions d’Ethiopiens, s’enflammait.Lire aussi : En Ethiopie, la lutte acharnée des fermiers konso pour leur autonomie Depuis sa proclamation, les journalistes et les opposants en ont souvent fait les frais.Sinon, ils les prendront par la force, même s’il faut verser du sang.Derrière ces inculpations, il y a souvent un texte : la loi antiterrorisme, adoptée en 2009.Depuis, la loi a été maintes fois pointée du doigt par les organisations de défense des droits de l’homme.Si vous vous souciez vraiment des citoyens, quittez vos sièges (au Parlement), laissez-leur vos sièges.Les commentaires de Yonatan Tesfaye Regassa et ses liens présumés avec un groupe terroriste tomberaient sous le coup de l’article 4 de la loi, condamnant Le militant du Blue Party n’est pas le seul à être visé par la loi antiterrorisme.» De fait, l’Ethiopie apparaît toujours au bas du classement des pays en matière de liberté d’expression et de la presse.Cette semaine, Samantha Power, l’ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies, condamnait sur Twitter le recours répété à la loi antiterrorisme par les tribunaux d’Addis-Abeba : « L’usage par l’Ethiopie de la loi antiterrorisme pour poursuivre en justice les journalistes, les membres de partis politiques et les militants réduit au silence les voix indépendantes, clés d’une démocratie.

Consulter:


[MIXKEYWORD]

Les commentaires

  • sirmatt146, 21-May-2016

    34
    Suffisamment légitime pour se prémunir d’un contexte régional instable, assez vague pour sanctionner le moindre écart.