limpa-style.ru

Start page surpoids définition oms xv varices symptomatologie extrapyramidale Les modérateurs

Journaux régime de vichy

La Résistance est une démocratie à l’œuvre comme le montre les valeurs et symboles républicains défendus par la Résistance : * Symboles : L’affiche montre le bonnet rouge de Marianne républicain au dessus de bandes bleu et blanche (évoquant le drapeau tricolore), cela permet d’associer étroitement république et patrie.Texte 4 page 335 : Les objectifs de la France libre Affiche 5 page 335 : L’Union des Résistances Question 4 page 335 : Quels sont les valeurs et symboles républicains que défend la Résistance ?À partir de 1946, elle gère également une caisse d'allocations familiales. Les caisses étant gérées par les patrons et les salariés, le rôle des syndicats devient très important. 342) : Ensemble des dispositifs par lesquels l’Etat intervient dans l’économie et la société, protégeant les individus et redistribuant les richesses.Les nationalisations concernent des entreprises qui ont collaboré (Régie Renault) et des secteurs jugés vitaux comme le secteur bancaire (Crédit Lyonnais, Société Générale), les assurances, le charbon, l'électricité et le gaz ( _ Planification de l’économie : L'économie est planifiée avec la création du haut commissariat au plan en 1946, dirigé par Jean Monnet.Texte 1 page 340 : Les engagements de la Résistance Texte 3 page 341 : Une extension des droits sociaux Question 2 page 341 : Quelles orientations du programme de la Résistance sont inscrites dans le préambule de la Constitution ?Texte 1 page 340 : Les engagements de la Résistance Question 1 page 341 : Résumez les grandes orientations de réformes économiques et sociales annoncées ici.Présidé par Jean Moulin, puis par Georges Bidault, il prépare, avec le général de Gaulle, l’instauration d’un gouvernement dès la libération de la France ainsi que d’importantes mesures dans les domaines économique et social : « - L’instauration d’une véritable démocratie économique et sociale impliquant l’éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie ; - le retour à la nation de tous les grands moyens de production monopolisée, fruits du travail commun, des sources d’énergie, des richesses du sous-sol, des compagnies d’assurance et des grandes banques ; - le droit au travail et le droit au repos ; - la garantie d’un niveau de salaire et de traitement qui assure à chaque travailleur ou à sa famille la sécurité, la dignité et la possibilité d’une vie pleinement humaine ; la garantie du pouvoir d’achat national par une politique tendant à la stabilité de la monnaie ; - la reconstitution, dans ses libertés traditionnelles, d’un syndicalisme indépendant, doté de larges pouvoirs dans l’organisation de la vie économique et sociale ; - un plan complet de sécurité sociale, visant à assurer à tous les citoyens des moyens d’existence, dans tous les cas où ils sont incapables de se le procurer par le travail, avec gestion appartenant aux représentants des intéressés et de l’Etat. Dans les propositions du CNR relevez les passages qui concernent le domaine économique et ceux qui concernent le domaine social. En quoi la Libération est-elle l’occasion d’une profonde rénovation de l’idéal républicain ?19-20) Question 5 page 335 : Quelles réformes de Gaulle annonce-t-il pour la libération ?L'économie de marché n'est pas remise en cause mais l'État fixe les prix, les objectifs de production, et favorise la reconstruction de l'économie par des incitations diverses (commandes d'État, fiscalité favorable, etc.) et des mesures dirigistes._ Les nationalisations : Sur le plan économique, de grandes entreprises sont nationalisées et le secteur public se développe.LE REJET DE LA III REPUBLIQUE « Nous voulons la République parce que […] le sort de la République et celui de la résistance sont indissolublement liés et parce que la nation française ne peut s’exprimer pleinement que dans les institutions républicaines. La république que nous portons en nous sera socialiste parce que le moment est venu […] d’arracher à une puissante oligarchie le contrôle et le bénéfice de l’économie. LA CHARTE DU CNR, 15 MARS 1944 Le Conseil National de la Résistance (CNR), fondé en mai 1943, rassemble des représentants des mouvements de résistance (huit membres), des partis politiques (six membres) et des syndicats (deux membres). En quoi le programme de la Résistance cherche-t-il à établir une république démocratique et sociale ?_ Création d’un Etat providence : Pour améliorer le niveau de vie des Français, la Sécurité sociale est créée en 1945.

Utile:


[MIXKEYWORD]

Avis

  • jalvarado900, 28-Jun-2016

    62
    Le chef de la France libre menant la Résistance, le général de Gaulle, annonce plusieurs réformes pour la libération : * Réformes politiques : - restauration de la démocratie : « toutes les libertés intérieures devront leur être rendues » (l. - Réunion d’une Assemblée Constituante pour déterminer si la III République est restaurée ou si une IV Républiques voit le jour : « tous les hommes et toutes les femmes de chez nous éliront l’Assemblée nationale qui décidera souverainement des destinées du pays. 9-10) - De plus, les femmes obtiennent le droit de vote puisque l’Assemblée est élue au suffrage universel * Réformes sociales : Plusieurs réformes sociales sont prévues pour assurer l’égalité des chances : « que chacun ait, au départ de son activité sociale, des chances égales à celles de tous les autres » (l. Pour cela en particulier est prévues : « la sécurité sociale » l.